Le Canada annonce un nouvel engagement en faveur de la stratégie finale pour l’éradication de la poliomyélite de l'IMEP

En pleine pandémie mondiale de COVID-19, il est plus important que jamais de reconnaître le bien-fondé des vaccins qui sauvent des millions de vies chaque année. Karina Gould, ministre du Développement international du Canada, a annoncé de nouveaux investissements pour la distribution de vaccins avec un engagement de 47,5 millions de dollars canadiens par an pendant quatre ans pour soutenir la stratégie finale de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (IMEP), et a renouvelé le financement de Gavi, l'Alliance pour les vaccins, en prévision de sa prochaine réouverture. 

Grâce aux importants efforts de vaccination contre la polio déployée au cours des 30 dernières années, plus de 18 millions de personnes qui auraient pu être paralysées marchent aujourd'hui, et les cas ont diminué de 99,9 % grâce à la persévérance des agents de santé, des pouvoirs publics locaux et des partenaires mondiaux. L'IMEP est fière de compter sur de généreux donateurs, dont le Canada, qui ont contribué à rendre ces progrès possibles. Ce nouvel apport permettra au programme de s'assurer que les progrès réalisés jusqu'à présent ne sont pas perdus, de reprendre les opérations dès que possible, de mettre en œuvre des stratégies pour surmonter les obstacles subsistants et de poursuivre l’objectif d'un monde sans polio.

La ministre a déclaré : « En tant que communauté mondiale, nous devons faire en sorte que les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants, aient accès aux vaccinations pour qu'ils restent en bonne santé où qu’ils se trouvent. Le COVID-19 a démontré que les virus ne connaissent pas de frontières. Notre santé, ici au Canada, dépend de la santé de chacun, partout. Ensemble, nous devons bâtir un monde plus résistant […] Le monde n'a jamais été aussi proche de l'éradication de la polio, mais nous avons encore du chemin à parcourir. En raison de l'endémie en Afghanistan et au Pakistan, nous devons rester vigilants ».

Les travailleurs de première ligne de la polio dans les pays du monde entier soutiennent actuellement la réponse au COVID-19, en utilisant les réseaux constitués par l'IMEP pour se concentrer sur la détection des cas, la localisation, les dépistages et la gestion des données. Le G7 et le G20, y compris le gouvernement canadien, ont reconnu le rôle important que jouent les ressources de l'IMEP pour renforcer les systèmes de santé et faire progresser la sécurité sanitaire mondiale, en particulier parmi les populations les plus vulnérables.

Conformément à sa politique féministe d'aide internationale, le Canada a encouragé l'IMEP à s'appuyer sur le rôle majeur joué par les femmes dans le programme, des avant-postes à la gestion du programme et au leadership politique.

Akhil Iyer, directeur du programme d'éradication de la polio à l'UNICEF, a déclaré que « le nouveau financement du gouvernement canadien témoigne du rôle de premier plan joué par le peuple canadien dans la lutte historique contre la polio, et je suis fier de participer moi-même à cette entreprise en tant que citoyen canadien. Dans les années 1950, au Canada, les épidémies de poliovirus auraient pu paralyser ou tuer tant d'autres enfants, et auraient pu tourmenter l'économie et pousser des millions de personnes dans le cercle vicieux de la pauvreté et de la mauvaise santé. Mais grâce à la percée scientifique du docteur Leone Farrell, qui a rendu possible la production en masse de vaccins contre la polio, à un leadership fort et à un système de santé en progression, le Canada a pu surmonter les épidémies de polio et prospérer au cours des décennies suivantes. C'est plus encourageant que jamais, tandis que nous nous efforçons ensemble d'éradiquer définitivement la polio dans le monde ».

Des Rotary clubs canadiens ont accueilli favorablement cette nouvelle contribution qui s'inscrit dans le prolongement du leadership et du partenariat du pays pour l'éradication de la polio. Le Canada travaille en étroite collaboration avec des Rotary clubs depuis 1986, date à laquelle le pays est devenu un bailleur de fonds de l'IMEP. À ce jour, les Rotariens canadiens ont collecté et contribué à hauteur de plus de 41,3 millions de dollars aux efforts d'éradication.

Michel Zaffran, directeur du programme d'éradication de la polio à l'Organisation mondiale de la Santé, a déclaré : « Je tiens à exprimer la profonde gratitude des partenaires de l'IMEP au gouvernement et aux citoyens du Canada pour leur soutien et leur engagement considérables qui visent à mettre fin à la polio dans le monde. La pandémie à laquelle nous sommes confrontés aujourd'hui nous rappelle brutalement le besoin crucial de solidarité à tous les niveaux, de coopération internationale, et l'importance des vaccins et de l'immunisation. Le Canada joint le geste à la parole : il démontre une fois de plus son engagement exemplaire à garantir l'accès aux vaccins indispensables, à mener les efforts pour faire progresser l'égalité entre les sexes et à réduire le fardeau des maladies infectieuses. »

Un agent de lutte contre la polio administre les gouttes de vaccin aux enfants du Pakistan. © WHO/EMRO

Extrait de polioeradication.org.
 

--aucun--